Rechercher

Botanique #5

La reproduction des plantes : des fleurs, des fruits, des graines :

Les plantes se reproduisent selon deux processus : la reproduction asexuée et la reproduction sexuée. La première, dite multiplication végétative, va donner naissance à des individus exactement semblables génétiquement à la plante mère. Elle se fait via un fragment de tige ou de rhizome, la production de bulbes ou de stolons, ou un marcottage aérien ou souterrain. C'est le cas notamment du Tradescantia, de l'iris, de la tulipe, du fraisier, de la pervenche…

La seconde, dite reproduction sexuée, se fait à partir des graines ; la fécondation qui consiste en la fusion de 2 cellules sexuelles - mâle et femelle – produites par les plantes parents, va donner naissance à une graine dont le patrimoine génétique est celui des 2 parents. Intéressons nous à cette reproduction sexuée.


Le cycle d'une plante à fleurs

Les plantes à fleurs appelées aussi "angiospermes" connaissent plusieurs phases qui constituent un cycle, se reproduisant une seule fois chez les plantes annuelles et bisannuelles, et plusieurs années de suite chez les vivaces :

  • germination : la levée des graines, dépendante des apports en eau, lumière et chaleur ;

  • croissance : la plante développe son feuillage assez rapidement qui accumulera les réserves nutritives ;

  • maturité : la floraison débute tandis que la pousse des feuilles se ralentit ;

  • floraison : les réserves viennent en soutien à la floraison puis à la reproduction ;

  • montée à graines : lorsque les fleurs sont fertilisées, elles évoluent en fruits contenant des graines qui vont mûrir puis se disperser.

La fécondation des fleurs

La plupart des plantes portent des fleurs hermaphrodites, c’est-à-dire bisexuées, comprenant des organes reproducteurs mâles et femelles, leur permettant de s'autopolliniser ou d'être fécondées par une plante voisine de la même espèce. Le pistil (organe femelle) se situe généralement au centre, entouré des étamines (organes mâles) et du périanthe (pétales et sépales). Le décalage de maturité entre le pistil et les étamines empêche souvent l'autofécondation pour permettre un meilleur brassage génétique.

A côté, il existe des plantes unisexuées, soit monoïques avec des fleurs femelles et des fleurs mâles distinctes mais portées sur le même pied, soit dioïques, avec des fleurs sur un même pied soit mâles, soit femelles (les fleurs mâles et femelles se développent sur des pieds séparés).

Les plantes sont pollinisées soit par autofécondation soit par pollinisation croisée exercée soit par le vent (anémogamie) ou l'eau (hydrogamie) qui transportent le pollen des organes mâles vers les organes femelles, soit par les oiseaux et insectes pollinisateurs qui visitent les fleurs.

La naissance des fruits

Toujours chez une plante à fleurs, après la fécondation, l'ovaire se transforme en un fruit qui va protéger les graines et contribuer à leur dissémination. On distingue :

  • les fruits charnus : drupe ou fruit à noyau (pêche), baie (groseille) et fruit à pépins (raisin), faux fruit (pomme, fraise),

  • les fruits non charnus : capsule (pavot), gousse (pois), follicule (anis étoilé), silique (moutarde), akène (noix), caryopse (riz).


Les fruits charnus sont consommés par les oiseaux et les animaux qui contribuent à disperser les graines : on parle alors de fruits indéhiscents, avec des graines enfermées dans le fruit. A l'opposé, les fruits déhiscents, une fois secs, arrivés à maturité, laissent s'échapper leurs graines naturellement. Les graines vont donc se retrouver dispersées le plus loin possible de la plante mère. Et le cycle reprendra…


Catégories principales de plantes de base :


  1. Arbres

  2. Conifères

  3. Arbustes

  4. Les plantes " de bruyère " ou grimpantes

  5. Les plantes à fleurs

  6. Les légumes.

Catégories de plantes magiques :


- Carnivores. ( mangent de la viande )

- Venimeuses. ( produisent du venin )

- Cogneuses. ( ont un système défensif qui permet de frapper les autres êtres vivants )

- Stables ( sans danger pour l'homme )

- Envahissantes ( se développent tant que leur environnement le permet, par exemple, tant qu'il y a de l'eau, de l'obscurité ou un certain type de terre.)

- Magiques ( ont de réels capacités magiques, elles lancent des sorts naturellement pour se défendre ou se développer. )



Les prochains cours tout au long de l'année seront centrés sur les plantes magiques de bases. pas de devoir aujourd'hui !









9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout